Assurance emprunteur pour prêt relais - Assurly
16.05.2024

Assurance emprunteur pour prêt relais

L’option d’un crédit relais se présente comme une solution pertinente pour le propriétaire qui souhaite acquérir une nouvelle propriété sans se hâter de vendre son logement actuel. Ce mécanisme financier s’avère particulièrement adapté dans ce contexte de transition immobilière. Naturellement, de même que pour toute forme de crédit immobilier, souscrire à une assurance emprunteur pour prêt relais s’impose.

L'essentiel sur l'assurance prêt relais

Vous vous interrogez sur le choix de l’assurance pour votre prêt relais ? Voici les éléments importants à connaître :

  • À l’achat d’un nouveau bien, l’emprunteur bénéficie de la flexibilité de ne pas précipiter la vente de son bien actuel grâce au prêt relais ;

  • Le prêt relais peut être jumelé à un prêt immobilier classique et fonctionne comme un pont entre l’achat d’un nouveau bien et la vente de l’ancien.

  • Le coût associé à l’assurance emprunteur pour prêt relais est conditionné par divers éléments caractéristiques de l’emprunteur, tels que l’âge, la profession, la santé, entre autres ;

  • Les emprunteurs ont la faculté de choisir une délégation pour leur assurance de prêt relais, ce qui peut potentiellement leur permettre de bénéficier de conditions plus avantageuses ;

  • Il est impératif de souscrire aux garanties de base telles que le décès et la PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie). L’emprunteur a également la possibilité d’ajouter des garanties supplémentaires pour une couverture plus complète ;

  • En ce qui concerne la durée du remboursement de l’assurance de crédit relais, elle est déterminée en fonction des spécificités du prêt ;

  • Le prêt relais n’est pas toujours la meilleure solution selon le profil, il existe d’autres alternatives au prêt relais.

Il est donc impératif de se pencher attentivement sur ces aspects pour prendre une décision éclairée quant à l’assurance emprunteur pour prêt relais qui conviendra le mieux à votre situation. Prendre le temps de comparer et d’analyser ces facteurs vous aidera à sélectionner une offre d’assurance adaptée à vos besoins et à votre profil financier.

Prêt relais : qu’est-ce que c’est ?

Le crédit relais se présente comme une solution de financement temporaire offerte par les institutions bancaires à leurs clients qui sont déjà propriétaires, dans le but de leur permettre d’acquérir un nouveau logement sans attendre la vente de leur propriété actuelle.

Cela permet au client de procéder à l’acquisition d’un nouvel espace de vie tout en lui laissant l’espace nécessaire pour vendre convenablement son bien précédent. La banque fournit alors l’avance de trésorerie indispensable à l’achat de la nouvelle propriété.

💡 À noter : certaines institutions financières peuvent fixer une limite d’âge pour la présentation d’une demande de financement sous forme de prêt relais.

Le fonctionnement du prêt relais

En pratique, la mécanique d’un crédit relais se révèle assez directe. La première étape consiste à évaluer la valeur du bien immobilier que vous envisagez de vendre. Sur la base de cette évaluation, l’établissement bancaire va calculer la somme qu’il est prêt à vous avancer, qui représente généralement entre 60 % et 80 % du montant estimé.

⚠️ Ne surestimez pas la valeur du bien en question. Dans l’hypothèse où le bien serait cédé à un tarif inférieur à l’estimation initiale, vous pourriez rencontrer des complications pour rembourser le prêt.

Après avoir acquis le prêt relais, vous avez la possibilité de financer votre nouveau logement. Vous entamez alors le remboursement des intérêts liés à ce prêt relais ainsi que de l’assurance y afférente. Il est possible de commencer à rembourser les intérêts suivant la vente de votre ancien bien, bien que cela puisse influer sur le coût global du crédit.

Parallèlement au paiement de ces premiers versements, votre objectif principal reste la vente rapide de votre bien immobilier. Plus la vente s’effectue promptement, plus les avantages sont conséquents pour vous. Par exemple, si vous avez contracté un crédit relais d’une durée de 12 mois et que vous parvenez à vendre votre propriété en deçà de cette période, vous avez alors la possibilité de rembourser le prêt de manière anticipée, sans encourir de pénalités.

Est-il obligatoire d’assurer son prêt relais ?

Tout comme dans le cas d’un financement immobilier traditionnel, il est quasi obligatoire de couvrir un prêt relais par une assurance. Celle-ci a pour rôle d’assurer le remboursement du prêt auprès de la banque dans l’hypothèse où l’emprunteur ne serait plus en mesure de remplir ses engagements financiers.

Cette assurance emprunteur pour prêt relais fonctionne sur le même principe qu’une assurance standard liée à un crédit immobilier, et arrive à échéance en même temps que le prêt. 

La distinction majeure réside dans la portée des garanties souscrites. Compte tenu de la période plus brève inhérente au prêt relais, les banques ont tendance à être moins exigeantes sur l’étendue des garanties que pour un prêt à plus long terme. En général, les garanties se concentrent essentiellement sur le risque de décès et la perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA), ces derniers représentant les risques majeurs par rapport à :

  • La perte d’emploi ;
  • L’invalidité permanente ;
  • L’incapacité temporaire de travail (ITT).

Quant au coût associé à l’assurance pour un prêt relais, il est déterminé en fonction d’un taux qui peut varier en fonction de l’institution financière ou de l’assureur qui fournit la couverture.

Les garanties facultatives

Bien qu’elles ne soient pas imposées, il est judicieux d’envisager l’ajout de garanties supplémentaires à l’assurance de prêt pour se prémunir contre des aléas susceptibles d’entraîner des complications financières.

  • Assurance en cas de perte d’emploi : Cette assurance intervient dans le contexte d’un licenciement pour motif économique (à l’exclusion des situations de démission, de rupture conventionnelle et de licenciement pour faute) et prend en charge, en totalité ou partiellement, les échéances du prêt pour une durée déterminée. Elle est proposée aux employés de moins de 50 ans qui ne se trouvent pas en période d’essai ni en préavis de licenciement.
  • Garantie d’invalidité permanente : Qu’il s’agisse d’une invalidité totale ou partielle, cette garantie permet à l’assureur de prendre le relais de l’assuré pour le remboursement des mensualités du prêt, dans l’éventualité où l’assuré se trouverait dans l’incapacité de poursuivre toute activité professionnelle, suite à un accident ou une maladie.
  • Garantie d’incapacité temporaire de travail : En cas d’accident ou de maladie ayant entraîné un arrêt de travail, cette garantie se déclenche si l’assuré est jugé totalement inapte à reprendre son activité professionnelle.

Il est recommandé de se pencher attentivement sur ces garanties complémentaires pour assurer une couverture optimale dans diverses situations délicates qui pourraient affecter la capacité de remboursement du prêt.

Les garanties obligatoires

Pour obtenir un prêt relais, la souscription à une assurance décès s’avère indispensable, à l’instar de la garantie PTIA, signifiant la perte totale et irréversible d’autonomie. Il serait inconcevable pour une institution financière d’envisager l’octroi d’un crédit immobilier sans que l’emprunteur ne bénéficie de ce socle de protection.

Quelles sont les exclusions de garanties d’une assurance emprunteur pour prêt relais ?

Tout contrat d’assurance comporte des exclusions de garanties, y compris celles liées à un crédit relais. Ces exclusions sont mises en place par l’assureur et peuvent comprendre plusieurs cas de figure que l’on rencontre couramment, tels que :

  • Les incidents survenant dans le contexte d’une conduite à risque, par exemple sous l’influence de substances illicites ;
  • les conséquences des actes de guerre ;
  • le décès par suicide ;
  • les blessures ou décès résultant de la pratique d’un sport à haut risque.

Pour les seniors optant pour une assurance prêt relais, il existe des risques supplémentaires que l’assureur doit considérer. Cela se traduit souvent par des exclusions spécifiques liées à l’âge de l’emprunteur. En effet, il est fréquent que la couverture soit refusée à des emprunteurs au-delà d’un certain âge. Cette limite d’âge varie en fonction de chaque contrat d’assurance mais se situe habituellement autour de 65 ans, et peut parfois s’étendre jusqu’à 70 ans, selon les conditions établies par la majorité des compagnies d’assurance.

Quelles sont les raisons pour lesquelles un prêt relais pourrait être refusé ?

L’acceptation ou le refus d’un dossier de prêt relais par les institutions financières repose sur une évaluation méticuleuse du profil emprunteur et de sa situation financière. Cela implique notamment une estimation de la valeur de vente potentielle du bien immobilier actuel de l’emprunteur.

Pour se voir accorder un crédit relais, il est impératif de justifier d’une situation professionnelle stable. Les revenus constants sont un gage de sécurité pour les banques, qui portent également une attention particulière à une gestion financière avisée.

Un taux d’endettement excédant 35 % est l’une des causes principales. De plus, un projet d’acquisition d’un nouveau bien d’une valeur supérieure à celle de l’ancien peut également compromettre l’obtention du crédit. Enfin, la banque peut émettre des réserves quant à la vente rapide du bien actuel, influencée entre autres par son emplacement.

En cas de refus du prêt relais, plusieurs alternatives s’offrent à vous :

  • procéder à une opération d’achat-revente ;
  • recourir à la vente à réméré ou au portage immobilier ;
  • utiliser l’autofinancement ;
  • opter pour une vente accélérée via les services d’Ibuyers.
Alice
Alice

Rien ne destinait Alice à travailler dans l'assurance de prêt immobilier, et pourtant, voilà plus de 2 ans que la loi Lemoine, les garanties d'assurance et le crédit immo n'ont plus de secret pour elle.

La newsletter, c'est ici ! Pour tout savoir sur l'assurance emprunteur et pour obtenir des conseils sur votre projet immobilier.
photo d'un ordinateur