Assurance emprunteur pour senior : laquelle choisir ? - Assurly
15.01.2024

Assurance emprunteur pour senior : laquelle choisir ?

Il n’y a pas d’âge pour se lancer dans un projet immobilier. En revanche, après 60 ans, les conditions pour obtenir un crédit ne sont pas les mêmes que pour le reste des emprunteurs. La principale différence réside dans l’assurance emprunteur, qui prévoit des conditions spécifiques pour la couverture des seniors. Découvrons quelles sont ces spécificités et comment trouver un contrat moins cher. 

L’essentiel en 5 questions clés

  • Est-ce possible d’être couvert par une assurance quand on est senior  ? 

Tout dépend de votre âge et de l’assureur. Chaque compagnie d’assurance emprunteur prévoit des âges limites pour la souscription et l’étendue de la couverture. Les plafonds vont de 65 à 90 ans. 

  • Les garanties obligatoires sont-elles les mêmes pour un senior ?  

Oui. Quel que soit votre âge, les garanties Décès et PTIA sont obligatoires. Les garanties ITT et IPT sont facultatives, et deviennent même inutiles lors du départ à la retraite. 

  • L’assurance emprunteur senior coûte-t-elle chère ?  

En raison des risques de santé plus élevés chez les seniors, l’assurance emprunteur coûte plus cher après 60 ans : entre 0,60 % et 0,90 % du montant emprunté pour les 60-70 ans, et jusqu’à 2 % pour les plus de 70 ans. 

  • Doit-on remplir un questionnaire de santé ? 

Tout assureur peut exiger le remplissage d’un questionnaire médical si l’emprunt est supérieur à 200 000 € et que l’emprunteur a plus de 60 ans avant la fin du prêt. 

  • Pourquoi souscrire une assurance externe à ma banque ? 

Pour deux raisons principales : premièrement, cela permet de réaliser jusqu’à 48 000 € d’économies (chiffres constatés chez Assurly) et deuxièmement, l’offre est mieux adaptée à vos besoins.  

Emprunter après 60 ans, est-ce possible ?

On imagine souvent que les banques refusent systématiquement d’accorder un prêt immobilier après 60 ans. Or, le crédit immobilier senior est en constante augmentation depuis quelques années. Il représenterait même 10 à 20% des prêts en France, selon Cibfinance. Il est donc tout à fait possible d’obtenir un prêt passé cet âge. Il faut dire que les profils seniors ne manquent pas d’atouts : ils ont souvent un apport personnel important, des revenus en moyenne plus élevés et des garanties solides (patrimoine immobilier, assurance-vie, placements financiers…). 

En revanche, la plupart des banques imposent un âge limite pour la date de fin de remboursement du prêt. Cela a donc un impact sur la durée du crédit. Par exemple, si vous avez 75 ans au moment de réaliser votre emprunt mais que la banque n’accorde pas de prêt après 85 ans, vous ne pourrez pas emprunter sur plus de 10 ans. Vos mensualités seront en conséquence plus élevées. Dans tous les cas, quel que soit votre âge, vous ne pouvez pas dépasser le taux d’endettement maximal de 35 %. Pour rester en dessous du seuil légal avec une durée de prêt plus courte, il est parfois nécessaire d’augmenter votre apport ou de réduire le montant de votre emprunt. 

Assurance emprunteur : quelle limite d'âge pour les seniors ?

Même si aucune loi ne l’impose, tous les établissements de crédit exigent la souscription à une assurance emprunteur avant d’approuver une demande de prêt immobilier. Les seniors n’échappent pas à la règle, d’autant plus qu’après 60 ans, les risques de non-remboursement causés par un problème de santé augmentent de manière importante. 

En matière d’assurance emprunteur senior, il faut distinguer deux règles qu’on retrouve chez les assureurs : 

  • L’âge limite de souscription : c’est l’âge maximum que vous pouvez avoir au moment de la signature de votre offre de prêt immobilier, qui marque le début de votre contrat d’assurance emprunteur. Il est possible de souscrire à certaines garanties jusqu’à 65 ans, tandis que d’autres peuvent aller jusqu’à 85 ans.
  • L’âge de cessation des garanties : c’est l’âge auquel l’assureur cesse de vous protéger contre certains risques. Passé ce plafond, vous ne serez plus couvert. L’âge de cessation des garanties peut être compris entre 70 et 90 ans. Cela a des conséquences sur la durée maximale de votre emprunt, car la banque exige que vous soyez couvert par l’assurance tout au long du prêt. 

Il faut garder à l’esprit que l’âge limite de souscription et de couverture d’une assurance emprunteur senior dépend de chaque garantie. Pour rappel, dans le cadre d’un prêt immobilier, les garanties Décès et PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie) sont obligatoires, tandis que les autres sont le plus souvent facultatives. Voici un tableau qui résume les plafonds généralement appliqués par les assureurs selon la garantie : 

Ces données ne sont que des moyennes, puisque chaque assurance emprunteur applique ses propres barèmes. Il est important de contacter l'assureur pour connaître sa politique d'âge pour les contrats d'assurance emprunteur senior.
Garantie Âge limite d'adhésion Âge limite de couverture
Décès 85 ans 90 ans
PTIA 65 ans 70 ans
IPP, IPT et ITT 65 ans 65 ans

Quelles sont les garanties obligatoires pour une assurance de prêt senior ?

Quel que soit votre âge, deux garanties d’assurance emprunteur sont obligatoires : la garantie Décès et la garantie PTIA. Avant 65 ans, d’autres garanties peuvent parfois être exigées (ex : garantie ITT), mais elles ne sont plus nécessaires dès que vous partez à la retraite (puisqu’elles couvrent des incapacités de travail). 

Comme nous l’avons vu plus haut, attention à la limite d’âge, notamment pour la garantie PTIA : la plupart des assurances ne la couvrent plus après 65 ans, ce qui peut entraîner un refus de prêt de la part de votre banque. 

Combien coûte une assurance emprunteur senior ?

Si l’âge ne vous ferme pas nécessairement des portes pour accéder à la propriété, l’assurance emprunteur senior a néanmoins un défaut : elle coûte chère. Et c’est normal, car plus vous avancez en âge, plus le risque de souffrir d’un problème de santé est élevé. Votre tarif est donc proportionnel au degré de risque que prend l’assureur en acceptant de vous couvrir. 

Après 60 ans, le montant de l’assurance emprunteur oscille entre 0,60 % et 0,90 % du montant emprunté. Pour un crédit de 200 000 € sur 15 ans, cela vous coûtera donc entre 1200 et 1800 € par an, soit un total de 18 000 à 27 000 €. Cela peut représenter jusqu’à 150 € par mois ! Après 70 ans, les taux d’intérêt varient entre 0,91 et 2,00 %. En comparaison, pour les personnes de moins de 60 ans, les taux d’assurance emprunteur se situent plutôt entre 0,10 % et 0,30 % en fonction de l’âge et du profil. 

Evidemment, les tarifs dépendent non seulement de votre âge, mais aussi de votre profil d’emprunteur et de la compagnie d’assurance. Avant de souscrire un contrat d’assurance emprunteur senior, pensez à toujours comparer les offres. 

Les formalités pour souscrire une assurance emprunteur senior

Pour souscrire une assurance emprunteur senior, vous devez commencer par trouver une compagnie d’assurance. La loi Lagarde vous donne le droit de choisir vous-même votre assureur, même en dehors de votre banque. Les démarches se font directement auprès de l’assureur. Ce dernier, au moment d’étudier votre demande, peut vous demander de remplir un questionnaire de santé

Bon à savoir
Depuis que la loi Lemoine est entrée en vigueur, les compagnies d'assurance ne peuvent plus vous faire remplir un questionnaire de santé si vous empruntez moins de 200 000 € et que votre prêt se termine avant la date de votre 60e anniversaire.

Selon votre âge et votre état de santé, le questionnaire médical ne suffit pas toujours et il faut parfois passer des examens médicaux supplémentaires. Ces derniers sont réalisés par un médecin agréé par l’assurance (ou par un médecin de votre choix) et complétés d’un bilan sanguin, d’analyses biologiques ou encore d’un électrocardiogramme. Il faut savoir que les frais d’examens médicaux de l’assurance de prêt immobilier sont pris en charge par l’organisme d’assurance. En cas d’antécédents médicaux (cancer, maladie, AVC…), attendez-vous aussi à devoir fournir des pièces justificatives (traitements, comptes-rendus opératoires, etc.). 

La délégation d'assurance, une solution pour payer moins cher

Le coût élevé d’une assurance emprunteur senior peut parfois faire douter de la réalisabilité de son projet immobilier. Mais avant de jeter l’éponge, sachez qu’il existe une solution pour faire des économies importantes : dénicher une assurance externe à votre banque.

En effet, depuis la mise en application de la loi Lagarde en 2010, votre organisme de prêt n’a plus le droit de vous obliger à souscrire à sa propre assurance emprunteur. Or, les contrats groupe proposés par les banques coûtent entre 0,30 % et 0,40 %, contre 0,10 % à 0,20 % pour les contrats individuels des compagnies d’assurances indépendantes, comme le rappelle Le Monde. Une différence notable qui s’explique par les marges souvent élevées (jusqu’à 70 % selon Challenges.fr) auxquelles se sont habitués les établissements bancaires. 

La délégation d’assurance emprunteur, qui consiste à choisir un assureur en dehors de votre banque, est donc une excellente solution pour faire des économies ! Et pas des moindres : avec Assurly, une assurance de prêt 100 % en ligne, nos clients sont parvenus à économiser jusqu’à 48 000 € par rapport à une assurance traditionnelle ! De quoi profiter de la retraite comme il se doit.

 

Sylvain
Sylvain - Rédacteur

Sylvain écrit sur l'assurance de prêt immobilier depuis plusieurs années maintenant. Vous souhaitez changer d'assurance ? Ses articles sauront vous éclairer et vous donner toutes les informations nécessaires sur les garanties, le TAEA, les lois, les délais ou encore la résiliation en assurance emprunteur.

La newsletter, c'est ici ! Pour tout savoir sur l'assurance emprunteur et pour obtenir des conseils sur votre projet immobilier.
photo d'un ordinateur