Différé d’amortissement : Définition - Lexique des entreprises
Retour

Différé d’amortissement

Lorsqu’un acquéreur demande un prêt immobilier, il accepte le remboursement échelonné du capital emprunté sur une période déterminée. Sans oublier les intérêts et la prime de l’assurance emprunteur qui y sont associés. En cas de difficulté financière temporaire, le débiteur peut reporter l’acquittement des dettes en appliquant le différé d’amortissement.

Le différé d’amortissement est un délai qu’un établissement prêteur accorde à un emprunteur avant de démarrer le paiement des mensualités. Lorsqu’il apparaît en cours de crédit, il porte le nom de report d’échéance. Valable pour certains emprunts, comme le prêt à taux zéro, le différé d’amortissement dure généralement entre 12 et 36 mois. Par ailleurs, il ne s’avère pas gratuit, car le prêteur applique des intérêts intercalaires ou supplémentaires à la période de différé. 

De surcroît, le délai de remboursement reporté rallonge la durée du prêt immobilier et augmente son coût total. Cela quel que soit le type de durée d’ajournement des remboursements que le débiteur choisit. S’il opte pour le différé partiel, il n’aura pas à rembourser le montant principal du crédit immobilier durant la période. Il continue toutefois de payer les intérêts et les primes de l’assurance emprunteur. Il en sera autrement avec le différé total. Concrètement, il ne paie absolument rien jusqu’à la fin de la période convenue avec l’établissement prêteur. Les rentes d’emprunt et les cotisations de la couverture, dues durant le différé, s’additionneront au montant emprunté

Si le différé d’amortissement est incontournable, il faut toutefois limiter son impact sur le coût total du crédit immobilier. Pour cela, pourquoi ne pas souscrire à un contrat d’assurance à la fois très couvrante et raisonnable en termes de cotisations ? Justement, la loi Lemoine de 2022 favorise la concurrence entre les compagnies d’assurance. Ce qui les encourage à proposer des offres plus compétitives. Cette même législation permet également aux emprunteurs d’adopter une couverture financièrement avantageuse, autre que celle de l’organisme de crédit. Il faut toutefois respecter l’équivalence des garanties comparé à l’assurance de base.

Si vous voulez en savoir plus sur l'assurance emprunteur :

La newsletter, c'est ici ! Pour tout savoir sur l'assurance emprunteur et pour obtenir des conseils sur votre projet immobilier.
photo d'un ordinateur