OAT : Définition - Lexique des entreprises
Retour

OAT

Une OAT (Obligation assimilable du trésor) est un titre d’emprunt émis par l’État français. Elle vise à lever les fonds nécessaires à son fonctionnement à long terme.

La plupart des OAT sont détenues par des institutions financières, comme les établissements bancaires, les fonds d’investissement, les fonds de pension ou les sociétés d’assurance. Pour investir dans les obligations assimilables du trésor, il faut d’abord ouvrir un compte de courtage. Puis, les intéressés doivent effectuer une recherche sur les OAT disponibles. Après avoir sélectionné les titres adaptés, ils peuvent passer des ordres d’achat.

Certaines OAT peuvent aussi se négocier en bourse, notamment sur le marché secondaire. Les investisseurs achètent alors une obligation par l’intermédiaire d’un courtier en bourse. Il existe trois types d’OAT, à savoir :
  • les OAT à taux fixe,
  • les OAT de capitalisation,
  • les OAT à taux variable.


Les OAT à taux fixe sont des emprunts dont les durées peuvent aller jusqu’à 50 ans. Elles assurent le versement annuel d’un revenu appelé coupon. Le taux est connu dès l’achat de l’obligation, et ne change pas pendant toute la durée de remboursement. À l’échéance, l’OAT est remboursée au nominal.

Créées à partir des OAT nominales à taux fixe, les OAT de capitalisation sont démembrées. Ces obligations ne distribuent pas de coupon. Par contre, les investisseurs bénéficient d’un coût de souscription attractif. De plus, ils connaissent, à l’avance, la valeur de rachat de leurs titres. Quant aux OAT à taux variable, elles visent à protéger les investisseurs contre l’inflation française (OATi) et européenne (OAT€i). Le porteur perçoit un coupon dont une partie variable et l’autre fixe. 

À noter que les OAT à taux fixe servent de référence aux taux d’intérêts des crédits immobiliers à taux fixe. La Banque de France publie quotidiennement les taux indicatifs de ces obligations d’État. L’augmentation de leur rendement se traduit par une hausse des taux fixes des prêts immobiliers. Cela influence également le coût global de l’assurance emprunteur, un contrat visant à protéger l’emprunteur et l’établissement bancaire en cas d’imprévus. Heureusement, les souscripteurs pourront toujours faire jouer la concurrence en recourant à la délégation d’assurance.

  Si vous voulez en savoir plus sur l'assurance emprunteur :

La newsletter, c'est ici ! Pour tout savoir sur l'assurance emprunteur et pour obtenir des conseils sur votre projet immobilier.
photo d'un ordinateur