Prêt à paliers : Définition - Lexique des entreprises
Retour

Prêt à paliers

Le prêt à paliers est une forme de prêt amortissable auquel un emprunteur souhaitant financer son projet immobilier peut prétendre. Également appelé prêt lissé, il consiste à procéder au regroupement des remboursements de deux ou plusieurs crédits immobiliers. Il vise donc à ne payer qu’une échéance constante pour éviter le risque du surendettement. Les primoaccédants sollicitant différents prêts aidés (par exemple le Prêt à taux zéro ou PTZ) pour l’acquisition de leur résidence principale ont souvent recours à cette solution.  Le prêt à paliers permet donc de contracter un crédit immobilier tout en poursuivant le remboursement des emprunts préalables. Le souscripteur pourra ainsi préserver un endettement égal tout au long de la période d’amortissement. Le principe est simple. L’emprunteur prend chaque mensualité de ses crédits en cours et leur durée de remboursement. Il définit une échéance correspondant à son taux d’endettement et fixe des paliers. À chaque fois qu’un emprunt se termine, la mensualité des autres prêts augmente. 

Le prêt à paliers permet donc de :
  • rembourser des mensualités fixes pendant toute la durée du crédit ;
  • maîtriser son taux d’endettement.


Toutefois, ces avantages ont un coût. En effet, l’octroi d’un lissage par l’établissement bancaire s’accompagne d’un taux d’intérêt un peu plus élevé. À l’instar d’un rachat de crédit, ce montage financier entraîne un allongement de la durée du prêt. Il convient ainsi de bien étudier sa situation financière avec l’aide d’un professionnel avant de prendre une décision.

Comme dans tout crédit, le banquier va contraindre l’emprunteur à souscrire une assurance emprunteur dans le cadre d’un prêt lissé. Il veut, en effet, être sûr de récupérer le montant emprunté. Du côté du souscripteur, ce contrat le couvre en cas de sinistre entraînant une perte d’autonomie ou une invalidité. Il comporte obligatoirement des garanties décès et PTIA (Perte totale et irréversible d’autonomie). Selon sa situation, l’assuré peut y ajouter diverses couvertures (par exemple IPT ou Incapacité permanente totale, ITT ou Incapacité totale de travail). 

  Si vous voulez en savoir plus sur l'assurance emprunteur :

La newsletter, c'est ici ! Pour tout savoir sur l'assurance emprunteur et pour obtenir des conseils sur votre projet immobilier.
photo d'un ordinateur