| 19.12.2022

Assurance emprunteur et fumeur : pourquoi ça coûte plus cher ?

  • facebook_icon
  • facebook_icon
  • facebook_icon

Être fumeur ou devenir propriétaire, faut-il choisir ? Si les nombreux risques liés au tabagisme sont désormais bien connus, on oublie parfois que cette mauvaise habitude peut aussi peser lourdement sur le portefeuille des emprunteurs, en particulier en ce qui concerne l'assurance de prêt immobilier. Si vous cherchez à faire des économies, vous savez donc ce qu'il vous reste à faire (indice : arrêter de fumer). Découvrez ce qu'il y a à savoir à propos de l'assurance emprunteur quand on est fumeur, et nos conseils pour laisser tomber la clope pour de bon. 💪



Sommaire



Pourquoi l'assurance emprunteur coûte-t-elle plus cher pour les fumeurs ? 

Ce constat peut faire serrer les dents, mais c'est une réalité : un fumeur paiera toujours son assurance emprunteur plus cher que s'il était non-fumeur. Mais avant de crier à l'injustice et d'aller manifester pour la protection des libertés individuelles, laissez-nous vous expliquer pourquoi. 

💡Bon à savoir : il n'y a pas qu'en arrêtant de fumer que vous pourriez réussir à payer moins cher votre assurance emprunteur. Grâce à la loi Lagarde, il est possible de souscrire à une assurance externe à votre banque, ce qui vous permet de réaliser jusqu'à 48 000 € d'économies ! 


Les statistiques ne mentent pas : fumer réduit en moyenne de 8 ans l'espérance de vie. Les substances toxiques contenues dans une cigarette (comme le goudron) et la combustion du tabac augmentent sensiblement le risque de développer des problèmes de santé. 

Or, lorsque vous demandez un prêt immobilier, votre assureur a tout intérêt à ce que vous restiez en pleine forme pendant toute la durée du remboursement. En effet, s'il vous arrive un pépin qui vous empêche de continuer à payer votre crédit (ex : une incapacité de travail liée à un cancer des poumons), l'assurance emprunteur se chargera de rembourser le reste de l'emprunt à votre place. Le problème, c'est que si les assureurs devaient prendre en charge le coût du crédit de la plupart de leurs clients, ils mettraient rapidement la clé sous la porte. 

C'est pour cette raison que l'assurance emprunteur coûte plus cher pour les fumeurs : votre assureur prend plus de risque à vous couvrir (car vous avez statistiquement plus de risques d'avoir un problème de santé avant la fin du remboursement de votre crédit), ce qui se reflète dans le tarif de votre contrat.  

Mentir à son assurance emprunteur lorsqu'on est fumeur : pourquoi c'est une (très) mauvaise idée ? 

Avouez que ça vous a traversé l'esprit (et vous n'êtes pas le seul 😉) : pourquoi déclarer à son assurance emprunteur qu'on est fumeur alors que ça va me coûter plus cher ? Personne ne va aller vérifier que j'ai un paquet de cigarettes sur la table de ma cuisine, pas vrai ? 

Certes ! Mais en mentant aux questions posées par votre assureur, vous risquez gros ! L'article L 11 3-8 du Code des Assurances stipule qu'un contrat d'assurance emprunteur peut être annulé de manière rétroactive

Autrement dit, s'il vous arrive quelque chose alors que votre crédit n'a pas encore terminé d'être remboursé (ex : un accident invalidant qui vous empêche de travailler pendant une longue période) et qu'on découvre à ce moment-là que vous êtes fumeur, votre assureur cessera immédiatement de vous couvrir. Dès lors, vous devrez assumer seul le remboursement mensuel de votre dette, et ce même si vous êtes dans l'incapacité de percevoir des revenus. 

Et ce n'est pas tout : vous pouvez être poursuivi pour faux et usage de faux ou pour escroquerie. Les sanctions peuvent aller jusqu'à 5 ans d'emprisonnement et 375 000€ d'amende.

Comme vous pouvez le constater, mentir c'est mal, et surtout, ça peut vous coûter très cher ! 😉

Nos super conseils de pro pour arrêter de fumer

Les guides pour arrêter de fumer, ce n'est pas ça qui manque. Il suffit d'effectuer une simple recherche du type « Comment arrêter de fumer » sur Internet pour tomber sur une pléthore de conseils à ce sujet, des plus classiques (« Faites du sport ») aux plus loufoques (« Faites-vous hypnotiser par un Chaman après avoir mangé un bol de lentilles aux carottes sous la pluie »). 

La vérité, c'est qu'il n'existe pas UNE seule manière d'arrêter de fumer, ou une sorte de recette magique qui marcherait pour tous les fumeurs. A partir du moment où vous avez la volonté d'en finir avec le tabac, lancez-vous ! Il se peut que vous échouiez ? Oui, et alors ? Les études montrent qu'il faut en moyenne 4 essais pour venir à bout de cette dépendance. 

Chaque tentative d'arrêt est une victoire en soi, puisqu'elle vous permet d'avancer sur le chemin de l'abstinence tabagique. En effet, même si le sevrage échoue, chacune de ces expériences d'arrêt vous permet de mieux comprendre les différents aspects de votre addiction. C'est une excellente façon d'identifier vos points faibles pour que, lors de la tentative suivante, vous ne tombiez plus dans les mêmes pièges (le café du matin, les situations de stress, les doutes etc.). En fait, arrêter de fumer, c'est apprendre à connaître comment fonctionne votre cerveau et ne plus le laisser vous manipuler 😉

Les substituts nicotiniques : oui, mais attention tout de même

Les substituts à base de nicotine peuvent être d'une grande aide pour arrêter de fumer, puisqu'ils augmenteraient vos chances de réussite de 50 % à 70 %. Et la bonne nouvelle, c'est qu'ils sont même pris en charge par l'Assurance Maladie (à hauteur de 65%), sur simple ordonnance😊 On les retrouve sous différentes formes : pastilles, patchs, gommes, sprays, etc. A vous de choisir celle qui vous convient le mieux 🙂

Le principal avantage des substituts nicotiniques, c'est qu'ils permettent de faire les choses en douceur (ou presque). Plutôt de couper brutalement à votre cerveau l'accès à la nicotine contenue dans le tabac, laquelle est responsable de la dépendance physique des fumeurs, on commence d'abord par s'habituer à vivre sans une cigarette à la main. Car c'est cette routine, cette gestuelle répétée jour après jour (café = cigarette, pause boulot = cigarette, assis à une terrasse =  cigarettes, etc) qui crée la dépendance la plus forte. En continuant à consommer de la nicotine, on sépare donc le moment du sevrage physique et psychologique

Attention néanmoins à se servir de la nicotine comme d'une aide à l'arrêt, et pas comme d'un remplacement à la cigarette. Car tant que vous serez dépendant à la nicotine, le risque de vouloir fumer une cigarette sera toujours présent dans votre vie. Réduisez graduellement vos apports en nicotine à mesure que vous avancez dans le sevrage. Mais ne vous précipitez pas ! Et si vous sentez que vous flanchez, ré-augmentez les doses provisoirement. 

Maintenant que vous savez qu'un fumeur paie moins cher son assurance emprunteur et qu'en plus, arrêter le tabac est à la portée de tout le monde, qu'attendez-vous pour rejoindre les 750 000 personnes qui arrêtent de fumer chaque année ? 😃Si vous avez besoin de discuter et d’être aidé, n’hésitez pas à appeler Tabac Info Service au 3989, ils sauront vous accompagner dans votre arrêt du tabac. Et en plus, c’est un service gratuit. 

Et si vous avez la moindre question à propos de l'assurance emprunteur pour les fumeurs, n'hésitez pas à contacter notre super team Assurly, par téléphone au 01 76 36 08 60 ou en nous envoyant directement un message. Sinon, prenez rendez-vous avec un de nos conseillers, on se fera un plaisir de bloquer un créneau pour vous 😉



EN BREF

(le résumé de l'article en 30 secondes top chrono)

  • Si les assurances emprunteurs sont plus chères pour les consommateurs de tabac, ce n'est pas parce que les assureurs détestent les fumeurs ! C'est simplement qu'un emprunteur qui met sa santé en danger (qu'il fume ou qu'il fasse du saut en parachute sans protection) constitue un risque supplémentaire de non-remboursement, ce qui se reflète dans le tarif de l'assurance. 

  • Mentir à son assurance emprunteur sur le fait qu'on est fumeur n'est vraiment pas une bonne idée. Non seulement vous risquez jusqu'à 5 ans d'emprisonnement et 375 000€ d'amende, mais surtout, vous ne serez pas couvert par l'assureur s'il découvre le pot aux roses lorsqu'il vous arrive quelque chose (et c'est justement à ce moment-là que vous aurez besoin d'être couvert). 

  • Pour arrêter de fumer, n'ayez pas peur de faire plusieurs tentatives. Loin d'être des échecs, ces tentatives vous rapprochent au contraire du jour où vous parviendrez à sortir la cigarette de votre vie pour de bon.



avatar

Sylvain - Rédacteur

Sylvain est un rédacteur web passionné par les nouvelles tendances du digital. L’assurance ? Il en connait un rayon ! Et si désormais vous comprenez tout, c’est grâce à sa plume simple et pleine d’humour.

Pour tout savoir sur l'assurance emprunteur et pour obtenir des conseils sur votre projet immobilier. 

pexels-daria-shevtsova-705675 (1)-1