| 16.05.2022

Comment diminuer ses frais d'assurance emprunteur ?

  • facebook_icon
  • facebook_icon
  • facebook_icon

En ces temps de crise, il n'y a pas de petites économies. D'autant plus que lorsque vous décidez de contracter un prêt immobilier pour vous acheter la maison de vos rêves, l'assurance de prêt immobilier représente environ 30 % du coût total de votre crédit.  

La bonne nouvelle, c'est qu'il existe des moyens pour diminuer vos frais d'assurance et réaliser jusqu'à 48 000 € d'économies. Et pour cela, pas besoin de prendre des risques inutiles ou de mettre en place des montages financiers douteux (promis !).


EN BREF

(le résumé de l'article en 30 secondes top chrono)

Pour diminuer vos frais d'assurance emprunteur, 3 solutions principales s'offrent à vous : 1. Négocier le taux d'assurance avec votre banque : malheureusement, bien qu'il soit toujours possible de négocier votre taux d'assurance avec votre banquier, celui-ci possède en réalité peu de marge de manœuvre à ce niveau-là.

2. Trouver un assureur moins cher grâce à la délégation ou à la substitution d'assurance : de cette manière, vous choisissez l'assureur de votre choix sans être obligé de passer par votre banque. De quoi faire de belles économies !

3. Jouer avec votre niveau de couverture : lorsque vous souscrivez une assurance, vous avez des garanties obligatoires et d'autres facultatives. Ces dernières étant optionnelles, s'en passer peut être un moyen de diminuer votre frais d'assurance de prêt immobilier.

Par ailleurs, la loi Lemoine - qui entrera en vigueur le 1er juin 2022 pour les nouveaux contrats et le 1er septembre pour les contrats en cours - vous permet de résilier votre contrat d'assurance emprunteur à tout moment. N'hésitez donc pas à aller voir ailleurs si vous trouvez moins cher !


UN PEU PLUS DE DÉTAIL

Sommaire

 

 

Négociez le taux d'assurance avec votre banque

Ce n'est un secret pour personne, les contrats d'assurance emprunteur proposés par les banques sont généralement plus chers que les assureurs indépendants

Néanmoins, en tant qu'assuré, vous avez désormais votre mot à dire. En effet, grâce au vote de la loi Lemoine, qui entrera en vigueur dès le 1er juin 2022 (1er septembre pour les contrats en cours), vous pourrez résilier votre contrat d'assurance à tout moment sans frais ni pénalités. Autrement dit, vous êtes en position avantageuse pour négocier votre TAEA avec votre banquier. 

Taux Annuel Effectif d’Assurance (TAEA)

Le Taux Annuel Effectif d'Assurance, ou TAEA, est un indicateur qui exprime la part (en %) que représente l'assurance emprunteur dans le coût total de votre crédit immobilier. Il permet de connaître avec exactitude le tarif de votre assurance, sans être piégé par des mentions cachées ou des frais de dossiers ajoutés au dernier moment. 

 

Il s'agit simplement de faire du (gentil) chantage à votre banque, sans en avoir l'air : « J'ai réalisé un devis avec une autre assurance, et je me suis rendu(e) compte que j'économiserai de l'argent si je signais un contrat chez eux ». Observez alors votre banquier faire la moue, et attendez qu'il vous propose une solution (ou pas). 

Cette femme est à l'aise pour négocier son contrat d'assurance emprunteur.

[Mettez-vous à votre aise pour négocier avec votre banquier]

Seul hic : en terme de négociation tarifaire, la marge de manœuvre des banques est faible, puisqu'elles proposent des contrats d'assurance groupe, dont l'offre et les garanties sont mutualisées, c'est-à-dire qu'elles sont les mêmes pour tous. 

Une autre solution - souvent plus économique - est alors envisageable : la délégation d'assurance

Optez pour la délégation d'assurance

Tout a commencé en 2010. Si cette année-là a été marquée par la prestation catastrophique moyenne de l'équipe de France à la Coupe du monde de football, c'est aussi l'année où la loi Lagarde a été votée. 

Grâce à cette mesure, les banques n'ont plus le droit de vous obliger à souscrire à leur propre assurance de prêt immobilier. Vous êtes donc libre de choisir vous-même votre assureur 🙂 C'est cela qu'on appelle la délégation d'assurance


Attention à l'équivalence des garanties !

Bien que vous ayez la possibilité de souscrire à une autre assurance que celle proposée par votre banque, vous devez obligatoirement respecter l'équivalence des garanties, c'est-à-dire que le taux de couverture de votre nouvel assureur doit être au minimum égal à celui exigé par votre banque. 


 

La loi Lagarde a ouvert le marché à la concurrence, marquant l'apparition d'assureurs indépendants tels que Assurly, aux tarifs plus attractifs et aux offres plus personnalisées.  

Cette libéralisation du secteur a eu des conséquences très positives sur vos frais d'assurance emprunteur : les économies réalisées peuvent aller jusqu'à 48 000 €

Pour obtenir les tarifs les plus avantageux, faites jouer la concurrence ! Pour cela, n'hésitez pas à réaliser un devis en ligne afin de comparer les offres entre les assureurs. 

Faites baisser votre niveau de couverture

Lors de la souscription d'un contrat d'assurance emprunteur, il existe deux types de couverture contre les risques : les garanties obligatoires et les garanties facultatives

Les garanties facultatives sont, comme leur nom l'indique, en option. Vous pouvez donc vous passer de certaines d'entre elles pour économiser sur le tarif global de votre assurance.

👉 Les garanties obligatoires

Pour obtenir un prêt immobilier, il est obligatoire de souscrire à une assurance emprunteur. Or, selon la nature de votre prêt immobilier, votre contrat d'assurance doit contenir un certain nombre de garanties dites "obligatoires" : 

Type d'achat

Garanties obligatoires

Achat d'une résidence principale ou secondaire

Investissement locatif

  • La garantie décès ;
  • La garantie PTIA (Perte Totale et Irréversible d'Autonomie) ;

 

Ces garanties vous protègent contre les principaux aléas de l'existence, et sont intégrés dans le tarif de base de votre contrat d'assurance. 

👉 Les garanties facultatives

Les garanties facultatives permettent à ceux qui le souhaitent de compléter leur couverture de base et de la renforcer. Voici quelques exemples de garanties facultatives : 

  • Perte d'emploi ; 
  • Problèmes dorsaux ; 
  • Problèmes psychiques ; 
  • Garanties spécifiques à la pratique d'une activité à risque (sports extrêmes, métiers dangereux, etc.) ;
  • MNO (maladies non objectivables) comme la dépression, le burn-out, les affections psychosomatiques, etc…

 

Il en existe bien d'autres, qui peuvent vous être proposées en fonction de votre profil et de l'assureur. Attention, facultatif ne veut pas dire inutile ! Tout dépend de vos besoins et des risques que vous prenez dans la vie de tous les jours. 

Un homme risque de prendre une assurance facultative pour ses acrobaties.

[Assurance ou non, évitez les risques inutiles quand vous le pouvez]

Bien entendu, chaque garantie facultative a un coût, qui vient s'ajouter à celui des garanties dites obligatoires. Pour diminuer vos frais d'assurance emprunteur, faites donc des choix judicieux et ne souscrivez pas à des garanties qui ne vous serviraient à rien. Par exemple, si votre sport favori est le tennis de table et que vous y jouez 30 minutes par mois avec vos amis, vous pouvez certainement vous passer de la garantie sports extrêmes 😉

Comment changer d'assureur pour diminuer ses frais d'assurance emprunteur ? 

Après la théorie, la pratique ! Maintenant que vous savez que la délégation d'assurance est l'une des solutions qui vous permet de réaliser le plus d'économies, voyons comment procéder lorsque vous êtes déjà sous contrat avec votre banque ou un autre assureur : 

1) Choisissez votre nouvel assureur :

Cette étape doit être réalisée en amont, puisque vous n'avez pas le droit de résilier votre assurance sans avoir au préalable souscrit à un nouveau contrat. Faites donc vos recherches en comparant les offres. Pour cela, réalisez des devis auprès des différents assureurs et choisissez celui qui vous correspond le mieux, tant au niveau des tarifs que pour la couverture et les services proposés (100 % digital, service client réactif, facilité des démarches, etc.).

2) Effectuez la demande de résiliation auprès de votre ancien assureur

Il est temps de faire vos adieux à votre ancien assureur (ne versez pas votre petite larme, la vie continue). Vous devez prévenir votre assureur de votre départ en respectant un préavis de quinze jours par lettre recommandée. Si l'équivalence des garanties est respectée, votre résiliation sera acceptée sans difficultés. 

3) Souscrivez votre nouvelle assurance :

Allez, plus qu'un petit effort et vous y êtes 🙂. Une fois que vous avez à votre disposition une preuve de résiliation de votre ancien assureur, transmettez-là à votre nouvel assureur pour démarrer les démarches de substitution. Ensuite, il n'y aura plus qu'à fêter ça ! 

Un emprunteur et son assureur vont vire une belle histoire basée sur la confiance.

[Vous et votre nouvel assureur : une nouvelle histoire d'amour qui débute !]

💡 Bon à savoir : si vous avez choisi Assurly (bon choix !), on s'occupe de toute la paperasse à votre place. Vous n'avez qu'à rester tranquillement assis sur votre canapé et réfléchir à ce que vous allez faire avec vos 48 000 € d'économies 😉

avatar

Sylvain - Rédacteur

Sylvain est un rédacteur web passionné par les nouvelles tendances du digital. L’assurance ? Il en connait un rayon ! Et si désormais vous comprenez tout, c’est grâce à sa plume simple et pleine d’humour.

Pour tout savoir sur l'assurance emprunteur et pour obtenir des conseils sur votre projet immobilier. 

pexels-daria-shevtsova-705675 (1)-1