Capacité de remboursement : Définition - Lexique
Retour

Capacité de remboursement

Lors de la demande d’un crédit immobilier, la capacité de remboursement est un élément important à prendre en compte. Il s’agit d’un indicateur permettant d’estimer le montant maximum de la mensualité que le demandeur sera en mesure de payer tous les mois. Concrètement, la capacité de remboursement correspond aux ressources disponibles de l’emprunteur après déduction de toutes ses charges fixes. Le HCSF (Haut conseil de la stabilité financière) recommande de limiter le taux d’endettement à 35 % maximum afin d’éviter la situation de surendettement. Vous ne pouvez donc pas allouer plus d’un tiers de vos revenus nets au remboursement de l’ensemble de vos dettes. Votre capacité de remboursement dépend de trois principaux facteurs, à savoir vos revenus mensuels, votre situation personnelle et votre situation professionnelle. Pour l’évaluer, il suffit de multiplier vos revenus par 33 % (taux d’endettement optimal) pour ensuite déduire toutes les charges. Attention à ne pas sous-estimer vos charges. Elles doivent inclure :
  • les charges classiques (chauffage, eau, électricité),
  • les factures de téléphone,
  • les factures Internet,
  • les impôts sur le revenu,
  • les impôts locaux et fonciers,
  • les loyers,
  • le remboursement des éventuels crédits en cours,
  • les autres dépenses courantes.
Pour les prêteurs, le calcul de la capacité de remboursement est un élément clé pour prendre la bonne décision. C’est un outil qui leur permet de déterminer le taux d’intérêt à appliquer et donc la durée de l’emprunt. Plus la capacité de remboursement est solide, plus les chances de bénéficier d’un taux d’intérêt avantageux sont grandes. Cependant, la souscription d’une assurance emprunteur est toujours indispensable. Ce contrat de protection garantit une sécurité financière en cas d’événements imprévus, comme la maladie grave, la perte d’emploi (optionnel), voire le décès. Dans de telles situations, la compagnie d’assurance prend en charge le remboursement du crédit, selon les modalités prévues dans le contrat. Ainsi, la famille et les proches de l’emprunteur n’ont pas à assumer la dette financière s’il décède ou a un souci de santé avant d’avoir payé intégralement son prêt immobilier Prendre une assurance emprunteur en dehors de sa banque, permet aussi de réduire le coût total du crédit, et donc de passer en-dessous du taux d’usure pour faire accepter sa demande de prêt immobilier.  Si vous voulez en savoir plus sur l'assurance emprunteur :  
La newsletter, c'est ici ! Pour tout savoir sur l'assurance emprunteur et pour obtenir des conseils sur votre projet immobilier.
photo d'un ordinateur