Close
Me connecter
Me connecter
Alice - Rédactrice | 22.11.2021 17 min read

La Garantie PTIA (perte totale et irréversible d'autonomie), c'est quoi ?

« PTIA ». A première vue, cet acronyme ressemble encore à l'un de ces hiéroglyphes indéchiffrables dont seul le monde de l'assurance a le secret. Sauf que chez Assurly, on n’aime pas trop les secrets 😉 Alors, la garantie PTIA, c'est quoi ? Cette mesure de protection qu'on retrouve dans la plupart des contrats d'assurance vous permet d'être couvert contre la perte d'autonomie, notamment lorsque celle-ci vous empêche d'exercer une activité professionnelle.

Garantie PTIA : définition

Dans le cadre d'un prêt immobilier, la plupart des banques vont vous demander de souscrire à une assurance emprunteur. Votre contrat d'assurance va inclure plusieurs garanties, selon votre profil et le type d'investissement que vous réalisez. Certaines sont même considérées comme obligatoires car elles sont presque systématiquement demandées par les banques : 

  • Décès
  • PTIA (perte totale et irréversible d'autonomie)
  • IPP (invalidité permanente partielle)
  • IPT ( invalidité permanente totale)
  • ITT (interruption temporaire de travail)

La garantie PTIA prend en charge le remboursement de votre crédit si vous êtes dans l'incapacité d'exercer une activité rémunératrice, et que vous devez recourir à l'assistance d'une tierce personne pour accomplir certaines activités de la vie quotidienne.

⚠️ A ne pas confondre avec la garantie IPT (invalidité permanente totale) qui concerne les individus qui ont perdu au moins 2/3 de leur capacité de travail, mais sans perte d'autonomie. 

Un petit conseil : si vous vous coincez le doigt dans la porte et que vous quittez le travail pendant 2 heures, n'essayez pas de faire jouer votre assurance emprunteur (à part si on est le 1er avril). 

  Pour aller plus loin : l'assurance de prêt est-elle obligatoire ?  

 

Combien coûte la garantie PTIA ? 

La garantie PTIA est comprise dans le coût global de votre assurance emprunteur, il est donc difficile d’estimer son coût à part. Cependant, il faut savoir que le coût de l’assurance au global peut représenter jusqu’à un tiers du coût total d’un crédit. Le tarif peut varier en fonction de plusieurs éléments : 

  • Votre âge ;
  • Votre état de santé ;
  • Votre catégorie socioprofessionnelle ; 
  • Votre quotité (dans le cas d'un emprunt à plusieurs). 

Dans quels cas peut-on bénéficier de la garantie PTIA ? 

La garantie PTIA est une invalidité grave, qui correspond à la 3e catégorie de la Sécurité Sociale.  Le taux d'invalidité doit donc être égal ou supérieur à 66 %. Pour faire jouer la garantie PTIA, l'individu doit être incapable d'exercer une activité professionnelle, tout en nécessitant une assistance pour effectuer les gestes suivants : 

  • s’alimenter ;
  • se vêtir et se déshabiller ;
  • faire sa toilette ;
  • se lever, se coucher et s’asseoir.

Attention ! Si l'accident ou la maladie concerne un arrêt de travail longue durée mais limité dans le temps (maximum 1095 jours), vous bénéficierez plutôt de la garantie ITT.

Bien entendu, il faut aussi que le type de sinistre conduisant à la perte d'autonomie soit pris en charge par l'assurance. Par exemple, la plupart des assureurs ne couvrent pas la PTIA suite à un accident lié à la pratique d'un sport ou d'une activité à risque (parachute, escalade, plongée sous-marine, équitation…). Même chose pour les tentatives de suicide, mutilations ou prises de stupéfiants qui entraînent une perte d'autonomie. 

Quelles sont les exclusions de la garantie PTIA ? 

Il existe plusieurs cas de figure pour lesquels les assureurs refusent de prendre la garantie PTIA en charge : 

  • Vous exercez un métier à risque : pompier, agent de police, intermittent du spectacle, journaliste, militaire, cascadeur, super-héros, etc. 
  • Vous êtes retraité : le départ à la retraite entraîne immédiatement l'exclusion de la garantie PTIA, car celle-ci couvre principalement l'incapacité à exercer une activité professionnelle. Cette exclusion est également bien souvent liée à l’âge : vérifiez les conditions de votre assureur car la garantie peut ne pas s’appliquer aux plus de 65 ans.
  • Vous avez caché une maladie ou une affection : si vous n’avez pas été honnête en remplissant votre questionnaire de santé (ce n'est pas très bien), et que votre invalidité est causée par une maladie ou une affection déjà connue à l’époque, vous ne serez pas couverts.
  • Vous êtes un cyborg : dans ce cas-là, on vous demandera simplement de changer votre pièce défectueuse chez un concessionnaire. 

Ces exclusions de garanties dépendent du choix de chaque assureur. Si vous voulez tout de même être couvert pour l'un des risques listés ci-dessus, vous pouvez parfois demander à les inclure dans votre contrat d'assurance, moyennant un coût supplémentaire. 

Quelles sont les démarches à effectuer pour mettre en place la garantie PTIA en cas d'accident ? 

S'il vous arrive quelque chose de suffisamment grave (ce qu'on ne vous souhaite pas) pour vous rendre incapable d'effectuer une activité rémunératrice, un examen médical va devoir être effectué pour confirmer la perte totale et irréversible d'autonomie. 

C'est un médecin rattaché au service médical de votre assureur qui va se charger de vous examiner, une fois que votre état est stabilisé. Généralement, l'assurance va se baser sur les critères de la Sécurité Sociale (invalidité de 3ème catégorie) pour déterminer s'il y a bien une PTIA. Ces critères peuvent cependant varier selon les assureurs, veillez donc à bien vous renseigner avant la signature du contrat.

De quelle manière la garantie PTIA prend-elle en charge le remboursement de mon prêt ? 

Une fois que votre éligibilité à la garantie PTIA a été validée, votre assurance va pouvoir prendre le relai du remboursement de votre prêt. Deux modes d'indemnisation existent selon la compagnie d'assurance : 

  • Remboursement du capital restant dû : l'assurance solde la totalité du montant de l'emprunt restant, dans le cas où votre état de santé ne s’améliorera jamais.
  • Prise en charge des mensualités : dans certains cas, l'assureur préfère se contenter de payer chaque mois le montant que vous devez à la banque, dans le cas où votre état de santé s'améliorerait. 

💡Bon à savoir : dans tous les cas, l’indemnisation de l’assurance est versée directement à la banque et non à l’assuré !

Et si vous êtes co-emprunteur ? 

Dans le cas d'un emprunt à deux, le montant pris en charge par l'assureur va dépendre de la quotité de chacun des co-emprunteurs. Par exemple, imaginons que votre quotité est fixée à 30 % et celle de votre co-emprunteur à 70 % : si vous avez un pépin et que vous ne pouvez plus assurer le remboursement de votre part, l'assurance prendra alors en charge 30 % du montant total restant du prêt. 

Bon à savoir : pour une couverture optimale, il est également possible de s'assurer jusqu'à 200 % (100 % de quotité pour chacun des co-emprunteurs). 

 

Comment trouver la meilleure offre existante ?

Pour bien choisir sa garantie PTIA, encore faut-il bien choisir son assureur ! Et pour cela, le mieux reste encore d'aller comparer les offres proposées par les différentes assurances. N'hésitez pas à faire jouer la concurrence 🙂 

En demandant un devis directement auprès des assureurs, vous aurez une idée précise des garanties et des tarifs proposés en fonction de votre situation et de votre profil. 

💡 Astuce : sur le devis, jetez un coup d'œil au TAEA (Taux Annuel Effectif d'Assurance), une mention obligatoire qui détaille le coût total de votre assurance en incluant le montant des mensualités mais également les frais annexes. Ainsi, pas de mauvaises surprises, et vous pourrez comparer les offres plus rapidement !

Les notions essentielles

  • On parle de PTIA (perte totale et irréversible d'autonomie) lorsqu'un individu est incapable d'exercer une activité rémunératrice, et qu'il nécessite l'assistance d'une personne tierce pour réaliser certaines tâches de la vie quotidienne. 

  • La garantie PTIA n'est pas toujours prise en charge par les assurances : certains métiers ou activités à risque peuvent être exclus de la couverture.

  • Avant de prendre le relai du remboursement du prêt, un examen médical devra être réalisé par la compagnie d'assurance afin de confirmer la PTIA.

  • Chaque assureur ne garantit pas la PTIA de la même façon, et les tarifs sont également variables. Demander un devis permet de mieux comparer les offres entre elles. 

 

avatar

Alice - Rédactrice

Alice s'occupe de la communication chez Assurly. Passionnée par les contenus créatifs et les jeux de mots, elle fait tout pour rendre l'assurance emprunteur simple et facile à comprendre.

TÉLÉCHARGEZ L'APP

Et reprenez le pouvoir en quelques minutes.
Faire un devis