Taux d’endettement : Définition - Lexique des entreprises
Retour

Taux d’endettement

Le taux d’endettement représente la part de revenus nets mensuels dédiée au remboursement d’un crédit. Le banquier s’en sert pour évaluer la situation financière du débiteur et déterminer sa capacité d’emprunt avant de valider ou refuser une demande de prêt immobilier.

Calculer son taux d’endettement est simple. Il suffit de suivre cette formule :

Taux d’endettement = (montant amorti chaque mois + charges fixes) x 100 / revenus (revenus professionnels + autres revenus).

À noter que ce calcul du taux ne prend en compte que les revenus réguliers. Les primes et autres indications variables sont exclues. Pour les charges, il faut considérer les loyers (si c’est un locataire), les mensualités de crédit en cours, et la pension alimentaire.

Aucune loi n’exige les prêteurs d’établir un seuil d’endettement. Toutefois, la norme HCSF (Haut conseil de stabilité financière) recommande un taux d’endettement maximum de 35 % des revenus nets de l’emprunteur. Sachant qu’au-delà de ce chiffre, il peut avoir une difficulté à rembourser ses dettes. Selon cette norme encore, la durée de remboursement maximum s’étend sur 25 ans.

En outre, la banque prend en compte plusieurs critères avant de contracter avec l’emprunteur. Parmi ces critères figure le « reste à vivre ». Il correspond à la somme d’argent que le débiteur dispose après avoir payé ses charges fixes mensuelles. Plus il est élevé, plus le courtier est rassuré concernant la capacité de remboursement.

Aussi, le débiteur peut tomber dans le surendettement lorsque son taux d’endettement s’élève à plus de 50 %. C’est généralement le cas quand il a contracté plusieurs crédits en cours. Pour une demande de prêt accordée, l’emprunteur doit trouver un moyen qui permet de réduire ce taux.

La première solution demeure la suppression des dépenses superflues ou l’augmentation de ses revenus. Autrement, l’emprunteur peut lisser ses prêts afin de diminuer les mensualités en allongeant la durée de remboursement du prêt principal. Il a aussi la possibilité de contracter un nouveau crédit via un autre organisme qui accepterait de lui prêter. Mais la méthode la plus adoptée reste le rachat de crédit. Il permet un regroupement de prêts en un seul, à taux et mensualité uniques, chez un nouvel organisme prêteur.

Si vous voulez en savoir plus sur l'assurance emprunteur :

La newsletter, c'est ici ! Pour tout savoir sur l'assurance emprunteur et pour obtenir des conseils sur votre projet immobilier.
photo d'un ordinateur