Achat immobilier : l'étape du déménagement - Assurly
18.12.2023

Achat immobilier : l’étape du déménagement

Vous venez enfin d’accéder à votre rêve de devenir propriétaire ? Félicitations ! Mais avant de pouvoir habiter dans votre nouveau chez-vous, vous devez passer par une étape essentielle : le déménagement. Faire preuve d’organisation et connaître les délais légaux vous évitera du stress inutile et des dépenses imprévues. Vous avez peur d’oublier quelque chose ? Pas de panique : on vous livre tous les meilleurs conseils pour ne rien laisser au hasard. 

Je viens d'acheter un bien : quand puis-je emménager ?

Acheter un bien immobilier, ce n’est pas comme aller au supermarché : vous ne repartez pas avec votre maison dans la poche. Une fois que votre offre d’achat a été acceptée par le vendeur, vous signez tous les deux un compromis de vente, qui vous engage à acquérir le bien.

À ce moment-là, vous versez généralement une indemnité d’immobilité (environ 10% du prix de vente) pour « réserver » le bien. Mais vous ne pouvez pas encore emménager ! Il faut ensuite en général attendre 3 mois pour la signature de l’acte de vente, qui vous rend officiellement propriétaire du bien. Ce jour-là, vous versez au vendeur la totalité de la somme due, en échange de laquelle on vous remet les clés du logement. 

Bon à savoir
Il est possible d'entrer dans le nouveau logement avant l'acte de vente, sur accord du vendeur. Dans ce cas-là, il est préférable de signer un contrat de prêt à usage. L'autre solution consiste à réduire la durée entre l'avant-contrat et l'acte de vente. En effet, bien que celle-ci soit en moyenne de 3 mois, il est parfois possible de la limiter à 1 ou 2 mois.

Vous trouvez que 3 mois, c’est trop court pour organiser votre nouvelle vie ? Il existe une solution : la vente longue. Elle permet d’allonger jusqu’à 6 mois voire 1 an la période comprise entre la signature du compromis de vente et l’acte de vente. Pratique ! Il faut bien entendu que l’acheteur comme le vendeur se mettent d’accord pour une vente longue. 

Les préparatifs avant de quitter votre ancien logement

Même si le jour du déménagement est une perspective lointaine, vous devez prendre de l’avance sur certaines choses : 

Préavis de résiliation du bail

Si vous êtes locataire, vous devez prévenir votre propriétaire de votre départ. Attention, car le préavis est de 3 mois (sauf dans les zones tendues où il est réduit à 30 jours). Si vous y prenez trop tard, vous risquez donc de continuer à payer le loyer d’un logement où vous ne vivez plus. Et quand on vient juste de devenir propriétaire, on se passerait bien de ces dépenses superflues. Pour donner congé à votre bailleur ou votre agence immobilière, envoyez une lettre recommandée avec accusé de réception. 

Changements de contrat

Personne n’échappe à la paperasse…. ni à la procrastination. Pourtant, il est important d’anticiper la résiliation de vos abonnements, contrats d’énergie et assurances, car les règles de préavis diffèrent pour chaque fournisseur et cela prend plus de temps que vous ne le pensez. Vous devez également vous occuper du changement d’adresse auprès de différents organismes comme votre banque, le service postal, votre mutuelle, etc. 

Et pendant que vous y êtes, si vous avez déjà fixé une date de déménagement, faites en sorte de contacter le plus tôt possible votre mairie afin de demander une autorisation de stationnement. Posez ensuite un congé auprès de votre employeur. Ce sera un problème en moins à régler le moment venu. 

💡Astuce : si vous passez par une plateforme de réservation de déménageurs en ligne telle que Nextories, le transfert de contrat est proposé gratuitement lors de votre déménagement. Profitez-en ! 

Faites le tri dans vos affaires

Un futur déménagement est l’occasion de travailler sur votre syndrome de Diogène, en vous débarrassant de tous les objets inutiles qui ne feraient qu’encombrer le logement que vous venez d’acquérir. Meubles, paperasse, bibelots, vêtements… Mettez la main sur tout ce que vous ne voulez pas garder. Prenez-vous y à l’avance, car cela prend du temps et vous n’aurez pas le temps de réaliser ce « nettoyage de printemps » le jour du déménagement. Quand cela est possible, évitez de jeter ces objets de seconde main à la poubelle : préférez les donations, que ce soit à vos voisins, votre entourage ou à des associations telles que Emmaüs, qui organisent parfois des collectes à domicile. 

Pour le retrait des encombrants, vérifiez les règles municipales en la matière. Par exemple, la ville de Paris autorise un dépôt de 3m3 maximum. Certains déchets (déchets dangereux, électroménager, gravats…) devront quant à eux être déposés à la déchèterie. 

Les meilleures dates pour emménager

Voilà qui semble anecdotique, alors que c’est un choix important ! La date de l’emménagement doit être mûrement réfléchie, car il y a des périodes plus propices à un déménagement serein. Si c’est possible, évitez la saison estivale. Dès le mois de mai, et jusqu’en septembre, les déménagements battent leur plein. La demande pour les sociétés de déménagement est donc plus nombreuse, ce qui peut faire flamber les prix. On notera toutefois une exception pendant les 2 premières semaines d’août, qui marquent une période d’accalmie (tout le monde est à la plage 🏖️). Le mieux, c’est d’emménager pendant une période comprise entre octobre et mars. Mais si ce n’est pas possible, ce n’est pas la fin du monde !

Par ailleurs, pour éviter de vous retrouver avec des tarifs plus élevés et des refus de la part des déménageurs, choisissez d’emménager en semaine. Les congés déménagement sont faits pour ça ! Les week-end sont souvent saturés. Et bien sûr, faites en sorte de ne pas effectuer le déménagement pendant les heures de pointe, lorsque tout le monde se rend au boulot ou lors de la sortie des écoles.  

Faut-il passer par un déménageur professionnel ?

C’est la grande question que tout le monde se pose à l’approche d’un déménagement. Faut-il, oui ou non, faire appel aux services d’une entreprise de déménagement ? Les avantages de passer par des professionnels sont nombreux : 

  • Vos biens sont assurés (perte, casse, détérioration…) ; 
  • Les professionnels viennent avec leur moyen de transport et leurs équipements (monte-meuble, diables, protections pour les objets fragiles…) ; 
  • Vous gagnez du temps et de l’énergie ; 
  • Du stress en moins ; 
  • Vous ne prenez pas le risque de vous blesser. 

Et niveau budget, vous n’êtes pas forcément perdant ! En vous occupant vous-même du déménagement, vous devez payer la location d’un camion, l’essence, les péages, les repas des volontaires, des outils… tout en prenant le risque d’avoir de la casse et d’abîmer votre mobilier. 

Vous ne savez pas à qui faire confiance pour votre déménagement ? Nextories.com s’occupe de sélectionner pour vous (et gratuitement) les meilleurs déménageurs du marché. Pas besoin de passer des heures à démarcher des dizaines de sociétés ! Vous n’avez qu’à choisir l’élu de votre cœur parmi les différents devis que Nextories a sélectionné pour vous. 

Quelles aides financières pour un déménagement ?

Il n’y a pas de petites économies, surtout quand on vient de dépenser une somme à 6 chiffres pour acquérir un bien immobilier. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe certaines aides qui peuvent vous aider à financer votre déménagement : 

    • La prime de déménagement : elle est réservée aux familles nombreuses (3 enfants et plus), et peut aller jusqu’à 1 070,23 €. Pour en bénéficier, il faut également être éligible à l’allocation de logement familiale (ALF) pour votre nouveau logement. 
    • L’aide du Fonds de solidarité pour le logement (FSL) : c’est une aide départementale attribuée aux personnes qui traversent une période difficile financièrement. Elle peut prendre la forme d’une aide directe ou d’un prêt à taux zéro, et permet de financer un déménagement, l’achat de mobilier de première nécessité… Chaque dossier est étudié au cas par cas. 
    • MOBILI-PASS® : cette aide versée par Action Logement concerne les salariés contraints de changer de résidence pour des raisons professionnelles (embauche, mutation, déménagement de l’entreprise). Vous êtes éligible si votre logement actuel se trouve à au moins 70 km de votre nouveau lieu de travail ou vous mettez plus de 1h15 en transport en commun. Pour l’achat immobilier, le MOBILI-PASS® prendra la forme d’un prêt à taux privilégié. 

Envie d’en savoir plus sur les aides financières pour déménager ? Retrouvez plus d’infos sur la page dédiée du gouvernement

Le jour J : tenez-vous prêt

C’est le grand jour ! Vous n’avez sûrement pas beaucoup dormi la nuit dernière, mais avec quelques cafés bien corsés, vous êtes prêt pour le déménagement. Si vous passez par une entreprise professionnelle pour vous épauler, cela vous enlèvera un certain poids sur les épaules (sans mauvais jeu de mot). Si ce n’est pas le cas, c’est la course contre la montre : il vous faut récupérer le camion de location, regrouper les cartons et harceler vos amis au téléphone pour vous assurer qu’ils n’ont pas eu de panne de réveil. 

Un conseil : faites en sorte que votre futur logement soit prêt le jour J. Dégagez de l’espace pour pouvoir circuler avec les cartons sans entraves, et choisissez dans chaque pièce un endroit stratégique où mettre vos affaires sans bloquer le passage. Réfléchissez à tout cela en amont ! Dans la mesure du possible, essayez de déménager le matin. Cela vous laissera le temps l’après-midi de commencer à vous préparer un nid douillet afin de dormir dans de bonnes conditions la première nuit. Par ailleurs, n’oubliez pas qu’il vous faille peut-être retourner dans votre ancien logement pour lui donner un dernier coup de propre.

Résumé : la check-list du parfait déménagement

Pour être sûr de ne rien oublier, voici votre check-list déménagement à garder sous la main : 

  • Fixer une date de déménagement.
  • Préavis de résiliation de bail de votre logement actuel (si vous êtes locataire).
  • Poser une journée de congé déménagement auprès de l’employeur.
  • Demander une autorisation de stationnement à la mairie. 
  • Faire le tri dans ses affaires et mobilier. 
  • Résilier ou transférer les contrats et abonnements actuels (énergie, assurances, internet…). 
  • Faire les différents changements d’adresse (courrier, banque, etc.). 
  • Trouver un déménageur (Nextories.com génère un comparatif personnalisé pour vous). 
  • Évaluer son éligibilité aux aides financières pour le déménagement. 
  • Préparer les cartons. 
  • Changer l’adresse de la carte grise (maximum 1 mois après l’emménagement). 

Et maintenant, il n’y a plus qu’à récupérer les clés et se mettre au travail !

Sylvain
Sylvain - Rédacteur

Sylvain écrit sur l'assurance de prêt immobilier depuis plusieurs années maintenant. Vous souhaitez changer d'assurance ? Ses articles sauront vous éclairer et vous donner toutes les informations nécessaires sur les garanties, le TAEA, les lois, les délais ou encore la résiliation en assurance emprunteur.

La newsletter, c'est ici ! Pour tout savoir sur l'assurance emprunteur et pour obtenir des conseils sur votre projet immobilier.
photo d'un ordinateur