| 23.05.2022

Comment souscrire à une assurance emprunteur ?

  • facebook_icon
  • facebook_icon
  • facebook_icon

Ça y est, vous êtes enfin arrivé au bout du tunnel ; vous avez trouvé une banque qui accepte de vous accorder un prêt immobilier à un taux intéressant, après un long parcours du combattant.

Vous vous dites : « fini les démarches ! », un sourire au coin des lèvres, jusqu'à ce que votre partenaire vous ramène à la raison. « Il faut encore souscrire à une assurance emprunteur » vous rappelle votre douce moitié. Et elle a raison ! 

Votre assurance de prêt immobilier peut représenter jusqu'à 40 % du coût de votre crédit, donc autant se pencher un peu sur le sujet. D'autant plus qu'en choisissant le bon assureur, il est possible de réaliser jusqu'à 48 000 € d'économies ! 

Découvrez comment souscrire une assurance emprunteur, étape par étape, et bénéficiez en bonus de tous nos conseils et astuces de pro 😉


 

EN BREF

(le résumé de l'article en 30 secondes top chrono)

Grâce à la délégation ou à la substitution d'assurance, vous pouvez souscrire à l'assurance de votre choix, à condition de respecter l'équivalence des garanties. Il vous suffit de comparer les offres et de faire votre choix parmi les différents assureurs. 

Pour faire votre demande de souscription, vous devrez fournir un dossier et notamment répondre à un questionnaire de santé (sauf pour les emprunts de moins de 200 000 € et/ou dont l'échéance de paiement se termine avant votre 60e anniversaire). 

Si votre demande est acceptée, votre assureur va vous remettre un certificat d'adhésion qui va vous permettre de conclure votre offre de prêt auprès de votre banque, en y incluant votre nouvelle assurance.

Grâce à la loi Lemoine, qui entrera en vigueur à partir du 1er juin 2022, vous pourrez ensuite changer d'assureur à tout moment de votre contrat.


 

UN PEU PLUS DE DÉTAIL…

 

 

Sommaire

 

 

A quel moment doit-on souscrire à une assurance de prêt immobilier ? 

La souscription à une assurance emprunteur doit se faire soit en même temps que la finalisation de votre demande de prêt, après que votre dossier ait été accepté par votre banque, soit en cours de prêt.

Quasiment aucune banque n'acceptera de débloquer les fonds alloués à votre crédit si vous n'êtes pas couvert contre les différents pépins de l'existence. 

Cet homme est aussi bien couvert par la pluie et par les risques de la vie grâce à son assurance emprunteur.

[Une assurance emprunteur, c'est comme un parapluie qui vous permet de rester au sec malgré la pluie]

Si vous choisissez une autre assurance que celle proposée par votre organisme de prêt dès le début de votre projet immobilier, n'hésitez pas à prendre les devants et à faire les démarches le plus tôt possible. Cela vous permettra de faire vos recherches sereinement et de parer à un éventuel contre-temps.

Etape 1 : trouvez l'assurance qui vous correspond 

Prêt à partir à la chasse au trésor ? Depuis quelques années, le marché des assurances de prêt immobilier fourmille d'acteurs aux offres les plus diverses. De quoi trouver facilement votre bonheur parmi les choix existants.   

👉 Envisagez la délégation d'assurance dès le départ

Au moment de régler les détails de votre demande de prêt, votre banque va systématiquement vous proposer sa propre assurance emprunteur. Mais saviez-vous que grâce à la loi Lagarde, vous êtes libre de souscrire à l'assurance de votre choix ? C'est ce qu'on appelle la délégation d'assurance.

Cette récente libéralisation du secteur des assurances de prêt, qui a provoqué l'émergence d'assureurs indépendants, possède de multiples avantages pour vous : l'offre disponible est désormais plus diversifiée,  plus personnalisée et aux tarifs bien plus attractifs. De ce fait, les assurances de groupe proposées par les banques sont en général moins abordables que les assurances nouvelle génération. 

👉 Comparez les offres

Maintenant que vous avez découvert les opportunités immenses offertes par la délégation d'assurance, il est temps de faire votre shopping. 

Un homme compare les offres d'assurance emprunteur pour réaliser les économies les plus importantes.

[Quel critère va faire peser votre choix dans la balance ?]

Pour trouver LE contrat d'assurance qui est fait pour vous, 2 solutions s'offrent à vous : 

  • Réalisez des devis auprès des différents assureurs, puis comparez les offres et les tarifs proposés. Cela demande un peu de travail de votre part mais au moins, c'est gratuit 😉
  • Faites appel à un courtier en assurance de prêt immobilier. En jouant le rôle d'intermédiaire avec les assureurs, il va se charger de dénicher pour vous le meilleur contrat possible en fonction de votre profil. Il faudra en revanche sortir le porte-monnaie pour s'offrir ses services (comptez entre 1000 et 1500 €).  

Dans tous les cas, prenez votre temps ! Laissez-vous un temps de réflexion afin de peser le pour et le contre, et mettez en concurrence les différents assureurs qui vous intéressent. Vous allez forcément finir par trouver chaussure à votre pied 🙂

Etape 2 : engagez les démarches auprès de l'assureur

Allez, on se lance ! Vous avez finalement trouvé l'assureur qui fait battre votre coeur ? Il est temps de sceller l'alliance qui vous unira officiellement. 

👉 Faites votre demande de souscription

Entrez en contact avec l'assureur de votre choix pour entamer les démarches de souscription.

Vous devez veiller à ce que votre futur contrat d'assurance respecte l'équivalence des garanties, c'est-à-dire que le niveau de couverture doit être au moins égal à celui exigé par votre banque. 

💡 Bon à savoir

Pour comparer rapidement l'offre d'assurance de votre banque avec celle des autres assureurs, la fiche standardisée d'information (FSI) est votre meilleure alliée. C'est un document officiel que votre banque a l'obligation de vous remettre lors de la première simulation d’offre de prêt, et qui détaille les garanties d’assurance exigées ainsi qu’une estimation du coût de votre assurance.

 

👉 Remplissez le questionnaire de santé

Pour compléter votre dossier, vous allez devoir remplir un questionnaire de santé qui va permettre à votre assureur de se faire une idée de votre situation médicale. 

 

ATTENTION ! A partir du 1er juin 2022, date d'entrée en vigueur de la loi Lemoine, le questionnaire de santé concernera seulement les prêts supérieurs à 200 000 € (totalité des encours) et dont l'échéance de paiement se termine avant votre 60e anniversaire.

 

Voici quelques informations que vous allez devoir partager avec la compagnie d'assurance (et qui resteront strictement confidentielles) : 

  • Vos antécédents médicaux (pathologies, accidents, hospitalisations, etc.)
  • Vos maladies et traitements en cours ; 
  • Votre poids et votre taille (IMC) ; 
  • Votre situation professionnelle (êtes-vous en arrêt de travail ?) ;
  • Vos prises en charge médicales (kinésithérapie, acupuncture, ostéopathie…). 

Selon les réponses apportées à ce questionnaire médical, l'assureur pourrait être amené à vous demander d'effectuer un examen médical complémentaire. 

Si l'assureur refuse de vous assurer ou vous applique des surprimes en raison de votre état de santé, la Convention AERAS (S'Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) prévoit l'étude approfondie et systématique de votre demande d'assurance si vous présentez un risque aggravé de santé, ainsi qu'un réexamen de votre dossier en plusieurs étapes lorsque celui-ci est refusé.

Enfin, sachez qu'il est même possible - dans certains cas - de bénéficier du "droit à l'oubli ", qui vous autorise à ne pas mentionner un cancer ou une hépatite C dans le questionnaire de santé dès lors que vous êtes guéri depuis plusieurs années (et dans ce cas, vous ne subirez aucune surprime ou exclusion de garantie). 

👉 Attendez la décision de l'assureur

Les dés sont jetés. Il n'y a plus qu'à attendre que l'assureur examine votre dossier pour pouvoir ensuite vous donner une décision. 

Ce petit garçon attend sagement avec ses parents la souscription d'assurance emprunteur.

[Une fois votre demande complétée, la seule chose à faire est d'attendre la réponse de l'assureur]

Si c'est un oui, bingo ! Il n'y a plus qu'à passer à l'étape suivante. 

En revanche, que faire si votre demande d'assurance est refusée ou que les conditions proposées ne vous conviennent pas ? Et bien… il faut retourner à l'étape 1 et chercher une autre assurance qui accepte votre profil. Si votre refus est d'ordre médical, vous pouvez envisager de vous tourner vers un assureur spécialisé en risque aggravé.

Etape 3 : finalisez votre souscription

Allez, un petit effort, vous y êtes presque ! Il n'y a plus qu'à régler les derniers détails pour finaliser la souscription à votre assurance emprunteur. 

👉 Remettez le certificat d'adhésion à votre banquier

Le certificat d'adhésion, c'est votre lumière au bout du tunnel. Ce document vous est remis par votre assureur pour prouver à votre banque que vous avez bien souscrit à une offre d'assurance et que vous respectez toutes les modalités pour pouvoir changer.

👉 Concluez l'offre de prêt

Pour finir, votre banque va vérifier que votre assurance est en règle et qu'elle respecte l'équivalence des garanties exigée par l'établissement prêteur. Si c'est le cas, tout est bon ! L'offre de prêt va être éditée afin d'y intégrer votre nouvelle assurance et il ne vous restera plus qu'à signer les papiers. Youhou ! 🎉

Et ensuite, puis-je changer d'assurance en cours de contrat ? 

Rassurez-vous, s'engager avec un assureur ne vous met pas des menottes aux poignées. Bien au contraire ! 

La loi Lemoine, qui entrera en vigueur à partir du 1er juin 2022 pour les nouveaux contrats et le 1er septembre pour les contrats en cours, va vous permettre de résilier votre contrat d'assurance à tout moment. Une vraie révolution ! 

Jusqu'à présent, il n'était possible de changer d'assureur que les 12 premiers mois suivant la souscription ou à chaque date anniversaire du contrat. 

Vous avez donc le droit à l'erreur. Même si vous décidez d'être assuré par votre banque mais que vous réalisez plus tard que cela vous revient trop cher, la substitution d'assurance sera toujours une possibilité. Et chez Assurly, on se fera un plaisir de vous accueillir avec notre offre 100 % digitale 😊

accepte de vous accorder un prêt immobilier à un taux intéressant, après un long parcours du combattant. Vous vous dites : « fini les démarches ! », un sourire au coin des lèvres, jusqu'à ce que votre partenaire vous ramène à la raison. « Il faut encore souscrire à une assurance emprunteur » vous rappelle votre douce moitié. Et elle a raison ! 

Votre assurance de prêt immobilier peut représenter jusqu'à 40 % du coût de votre crédit, donc autant se pencher un peu sur le sujet. D'autant plus qu'en choisissant le bon assureur, il est possible de réaliser jusqu'à 48 000 € d'économies

Découvrez comment souscrire une assurance emprunteur, étape par étape, et bénéficiez en bonus de tous nos conseils et astuces de pro 😉

avatar

Sylvain - Rédacteur

Sylvain est un rédacteur web passionné par les nouvelles tendances du digital. L’assurance ? Il en connait un rayon ! Et si désormais vous comprenez tout, c’est grâce à sa plume simple et pleine d’humour.

Pour tout savoir sur l'assurance emprunteur et pour obtenir des conseils sur votre projet immobilier. 

pexels-daria-shevtsova-705675 (1)-1