Close
Me connecter
Me connecter
Alice - Rédactrice | 03.01.2022 28 min read

Comment renégocier son prêt immobilier ?

Vous rappelez-vous quand, il y a quelques années, vous aviez dit à votre femme que c'était le bon moment pour emprunter, et qu'elle ne vous avait pas crû ? Et bien… elle avait raison 😉 Aujourd'hui, les taux d'intérêts n'ont jamais été aussi bas. Vous cherchez donc une solution pour sauver la face, car vous voulez à tout prix éviter d'entendre le fameux « je te l'avais bien dit » de la part de votre chère et tendre. Heureusement, nous sommes là pour voler à votre rescousse ! Votre salut viendra d'un droit trop souvent oublié : la renégociation de prêt immobilier. 

 

Pourquoi renégocier son prêt immobilier ? 

Au mauvais endroit, au mauvais moment. Nous ne sommes pas tous des experts en immobilier, et on peut parfois se retrouver à souscrire à un prêt immobilier malgré des taux d'intérêts élevés. Si c'est le cas, pas de panique ! Le Code de la consommation offre aux consommateurs le droit de renégocier un crédit immobilier ou de le faire racheter par une autre banque, notamment lorsque les taux d'intérêts ont baissé. 

Cette opération est un excellent moyen de réaliser des économies, car elle vous permet d'alléger vos conditions d'emprunt, ce qui se traduit par : 

  • Une baisse du montant des mensualités

Et/Ou

  • Un raccourcissement de la durée de remboursement.  

Et vous savez quoi ? Vous pouvez même renégocier votre prêt immobilier autant de fois que vous le voulez, il n'y a pas de limites ! Evitez tout de même d'aller toquer à la porte de votre banquier chaque semaine 😉

Quel est le meilleur moment pour renégocier son prêt ?

Renégocier pour le plaisir de renégocier, non merci ! Vous devez vous assurer que vous sortirez gagnant d'une telle décision, et pour cela plusieurs éléments sont à prendre en compte : 

  • La durée restante de remboursement du prêt : 

Dans le cas d'un prêt amortissable, la renégociation de prêt n'est vraiment avantageuse que lors des premières années de remboursement, car c'est durant cette période que la part d'intérêts dans les échéances est la plus importante. En effet, plus vous avancez dans le temps et plus la part du capital va être élevée dans le montant de vos mensualités. Et ce même dans le cas d'un prêt à taux fixe ! Pour profiter d'une renégociation, on considère donc que la durée restante de remboursement du prêt doit être supérieure à la durée écoulée. 

  • Le capital restant dû : 

Le capital restant dû correspond au montant total du prêt qu'il vous reste à rembourser, en enlevant ce qui a déjà été payé. Il doit être suffisamment élevé si vous souhaitez renégocier votre crédit. En effet, inutile de vouloir alléger vos mensualités s'il vous reste seulement 30 € à rembourser, à part si vous souhaitez pratiquer vos talents de négociateur sur votre banquier. 

  • La différence entre le taux actuel et le nouveau taux :

Là encore, n'allez pas essayer de gratter de nouvelles conditions de prêt pour quelques broutilles. La renégociation est envisageable à partir d'1 point d'écart entre vos taux d'intérêts et ceux observés à l'instant T. Par exemple, si vous avez signé un crédit avec un taux à 2,8% et qu'aujourd'hui les intérêts appliqués sont descendus à 1,8%, vous pouvez légitimement aller faire du pied à votre banquier pour essayer de renégocier votre prêt. 

Quels sont les meilleurs taux fin 2021 ? 

C'est le bon moment pour emprunter ! Les taux constatés en France à la date du 30 décembre 2021 permettent d'être optimistes pour l'année à venir : 

  • Meilleur taux immobilier sur 15 ans : 0,60%
  • Meilleur taux immobilier sur 20 ans : 0,70%
  • Meilleurs taux immobilier sur 25 ans : 0,91%

Source : Taux actualisés au 30/12/2021 par Empruntis.com

 

Renégociation ou rachat de prêt : que choisir ? 

Plutôt que renégocier votre prêt immobilier avec votre banque actuelle, vous pouvez tout simplement le faire racheter par un autre établissement financier. Mais alors, qu'est-ce qui est le plus avantageux pour vous ? On pèse le pour et le contre : 

  • Renégociation de prêt :

C'est la méthode la plus amicale pour votre banque, car vous lui laissez une chance de vous faire une fleur en allégeant les conditions de votre crédit. Pour vous, les démarches sont administrativement plus simples que lors d'un rachat, et les frais sont généralement moins élevés. 

  • Rachat de prêt : 

Là, c'est un peu moins amical car vous changez de banque (attention à ne pas briser le cœur de votre banquier 💔). C'est cependant un excellent moyen de faire jouer la concurrence et d'accroître votre pouvoir de négociation. Vous obtenez en général des conditions plus favorables que celles proposées par votre banque actuelle. En revanche, les frais de dossiers pour un rachat de crédit peuvent être encore plus élevés qu’une “simple” renégociation.  

Prêt à taux zéro (PTZ) : un cas particulier 

Si vous avez obtenu un prêt à taux zéro (PTZ) pour l'achat de votre résidence principale et que vous souhaitez renégocier ou faire racheter votre crédit, vous devez le faire durant les cinq premières années de la vie du PTZ. En effet, l'arrêté du l’arrêté du 25 mai 2011 vous permet de le conserver aux conditions initiales. Mais dans les faits, c'est un peu plus compliqué… car de leur côté, les banques peuvent aussi vous refuser ce droit (noooon, ce n'est absolument pas incohérent, on n’a pas dit ça 🙄). Ainsi, on pourrait résumer la situation en disant que oui, c'est possible de renégocier ou faire racheter son PTZ, mais que cela va vous demander une certaine dose de détermination, car votre banquier ne va pas l'accepter facilement. 

 

Combien ça coûte, une renégociation ou un rachat de prêt ? 

C'est la partie qui fâche… Économiser de l'argent, ça demande parfois d'en dépenser. Dans le cadre d'une renégociation ou d'un rachat de prêt, il existe plusieurs types de frais :

  • Des frais de dossier ou frais d’avenant au contrat : tout a un prix, surtout pour les banques, et l'étude de votre demande de renégociation ne déroge pas à la règle. 

  • Des frais de garanties : ils peuvent par exemple concerner une caution ou une hypothèque, et servent à financer des démarches telles que la publicité foncière (acte officialisant les changements lorsque le crédit est garanti par une hypothèque) ou encore la création d'une nouvelle garantie hypothécaire lors d'un rachat de crédit. 

  • Une indemnité de remboursement anticipé : dans le cas d'un rachat de crédit, votre banque va vous facturer des frais de départ. Heureusement, leur montant est plafonné à six mois d’intérêts (au taux moyen du prêt) et 3% du capital restant dû. 

Si vous envisagez de renégocier votre prêt ou de le faire racheter, il est donc important de prendre en compte l'ensemble de ces frais dans vos calculs. 

Comment renégocier ou faire racheter son prêt immobilier ? 

Si vous êtes certain de vouloir renégocier ou faire racheter votre prêt immobilier, il est désormais temps de passer aux choses sérieuses. Pour concrétiser ces opérations, vous devez respecter certaines démarches : 

  • Faites jouer la concurrence : 

Prenez d'abord rendez-vous avec votre banquier et voyez ce qu'il a à vous proposer. S'il accepte la renégociation, ne précipitez pas les choses ! Faites d'abord jouer la concurrence en allant visiter d'autres banques et comparez les offres. Vous pouvez aussi monter votre propre dossier en comparant les taux d'intérêts en ligne et en demandant des devis aux assureurs emprunteurs (on en parle plus bas).  

  • Comment renégocier votre crédit : 

Pour optimiser vos chances de renégocier votre prêt immobilier, vous devez garder à l'esprit que vous allez demander un nouveau prêt, et que votre demande sera examinée comme telle par votre banquier. Pensez donc à bien vous renseigner sur les conditions d'obtention d'un prêt, et soyez prêts à fournir divers documents tels que vos derniers relevés de compte, bulletins de salaire, avis d’imposition, le tableau d’amortissement de votre crédit actuel, etc. Attention, si depuis votre premier prêt, votre situation personnelle et financière se sont dégradées, cela pourrait refroidir votre banquier. En revanche, si la renégociation est acceptée, l'article L. 313-39 du Code de la consommation impose à votre banque de rédiger un avenant au contrat immobilier initial.

💡Bon à savoir : 

Une fois votre demande de renégociation acceptée, vous disposez d'un délai de 10 jours à partir de la réception de l'avenant pour l'accepter ou le refuser, le temps de relire toutes les conditions ajoutées à ce nouveau contrat. 

 

  • Comment faire racheter votre crédit : 

Avant toute chose, vous allez devoir négocier les conditions de votre mariage crédit avec votre future banque. Une fois que vous êtes arrivé à un accord (youhou ! 🎉), c'est elle qui va se charger de rédiger un nouveau contrat et de racheter le crédit auprès de votre ancienne banque. Elle va aussi lancer les nouvelles mensualités. Quant à vous, il ne vous reste qu'à organiser un pot de départ avec votre futur ancien banquier (ou pas).  

Bon plan : faites des économies supplémentaires en changeant d'assurance de prêt 

En renégociant votre prêt immobilier ou en faisant racheter votre crédit, vous allez de facto mettre fin à votre contrat d'assurance emprunteur (et oui, les conditions ne sont plus les mêmes !). Mais n'est-ce pas l'occasion de changer d'assureur, et de réaliser des économies sur une dépense qui représente jusqu'à 30% du montant total de votre prêt ? 

Depuis l'entrée en vigueur de la loi Bourquin en 2017, vous pouvez changer d'assureur à chaque date anniversaire du contrat. Encore mieux : la loi Hamon vous permet même de changer d'assurance à tout moment lors des 12 premiers mois suivant la date de signature du contrat ! Le tout sans frais ni pénalités 😊

En quoi vous êtes gagnant à dénicher une assurance indépendante (= externe à votre banque) ? Et bien, vous allez tout simplement pouvoir réaliser jusqu'à 21 000 € d'économies (oui oui, vous ne rêvez pas). Pour en avoir le cœur net, n'hésitez pas à demander un devis en ligne aux différents assureurs : cela prend seulement quelques minutes et vous permet d'avoir une idée précise du coût de chaque contrat. 

 

L'essentiel en quelques mots


  • La renégociation de prêt immobilier est un moyen d'alléger les conditions d'emprunt lorsque les taux d'intérêts sont à la baisse. 

  • Il est possible de renégocier votre prêt avec votre banque mais aussi de le faire racheter par un autre établissement. 

  • La renégociation ou le rachat de prêt peut engendrer des coûts qui sont à prendre en compte dans vos calculs. 

  • L'assurance emprunteur, qui représente environ 30 % du montant total de votre crédit, peut également vous permettre d'alléger vos coûts. En changeant d'assureur, il est possible de réaliser jusqu'à 21 000 € d'économies. 
avatar

Alice - Rédactrice

Alice s'occupe de la communication chez Assurly. Passionnée par les contenus créatifs et les jeux de mots, elle fait tout pour rendre l'assurance emprunteur simple et facile à comprendre.

RÉALISEZ VOTRE DEVIS

Et économisez jusqu'à 19 000 €
Faire un devis